illustration, musique, tatouage, écriture   +33 677 607 991 noel-r@riseup.net

Sans prétendre se mesurer à ses antiques homonymes ni aux vertus de ses sœurs végétales, ARTEMISIA Quatrième du nom, compositeurice et multi-instrumentiste autodidacte, œuvre à marier drone méditatif, electro militante et transe hypnotique à l’aide de machines (MC-303, enregistrements) et de deux mystérieuses cithares hybrides (l’ancestral santoor perse et le sivis pacem, cithare DIY en tôle d’acier).
Parallèlement à la production, ARTEMISIA IV, avec une volonté toujours plus décoloniale, mixe les talents invisibles et met à l’honneur la scène musicale émergeante LGBTQia+.

ARTEMISIA IV is a (gender)Queer acid house producer, decolonizing multi-instrumentalist and activist DJ focused on the visibilization of the emerging international LGBTQia+ scene.


Artemisia 0
EP

Le 13/12/2021 ARTEMISIA IV sortira Artemisia 0, EP 4 titres témoignant de la volonté de montrer un monde empreint de dualités et d’harmonie entre les différences. Les titres mettent en exergue les luttes contre le patriarcat à travers les combats des premières combattantes de l’antiquité et de la renaissance, en peignant les griefs d’Artemisia II, le témoignage d’Artemisia Gentileschi ou l’empathie d’Hypatie. La pièce Black Butch Forest Requiem est la chimère transgenre et dérangeante, le son hybride et militant du corps qui fait arbre et de l’arbre qui fait corps.

Sœur, épouse, mère, botaniste (son nom inspira le genre de l’armoise végétale) chercheuse en médecine, commandante et stratège navale, Artémise II de Carie (?-350 av. J.-C.) est l’image même du dévouement, du chagrin et du sacrifice. En hommage à son frère et époux, Mausole, elle fit construire un temple qui devint l’une des sept merveilles du monde. Une autre de ses œuvres architecturales, celle-ci beaucoup moins connue, fut érigée par Artemisia II à Rhodes pour commémorer sa victoire sur l’île. Une fois reconquise, le temple fut rendu inaccessible et nommé Abaton.

Crisi e Catarsi (Giuditta che decapita Oloferne)

par ARTEMISIA IV | Artemisia 0

« Judith décapitant Holopherne » (Giuditta che decapita Oloferne) est ici un (double) tableau de la peintre baroque italienne Artemisia Gentileschi (1593-1656), entre 1612 et 1620. La scène montre Judith décapitant Holoferne, son agresseur et violeur.
Une théorie envisage l’approche selon laquelle, par un biais cathartique et réparateur, Artemisia G. elle-même sert de modèle pour représenter Judith. On pourrait alors supposer qu’Holoferne joue le rôle de l’agresseur (ou des agresseurs) d’Artemisia.

Femme, philosophe, astronome, mathématicienne de l’Égypte ancienne (Alexandrie), née entre 350 et 355, assassinée en 415 par des chrétiens, Hypatie était aussi un symbole de tolérance dans un monde déjà déchiré par les problématiques de religion, de race et, de manière moins visible, de genre et de sexualité.
La compassion et la compréhension d’Hypatie pour une église qui s’opposait pourtant à son existence et à sa science n’ont pas pu éviter de faire d’elle une des plus grandes martyres de l’histoire.

Une ode à l’écologie queer, aux minorités, aux forêts et à la terre.

Poème de Loup Rivière, lu par Aroun Mariadas et extrait du podcast « Ecologies Queer » diffusé par Reclaim the Climate
Texte du poème


Sorority Alliance Legacy: Chapter One

Mix sororal

Artemisia IV est investie dans la création d’espaces et de temps, d’événements et de possibilités (autonomisation, contenus, fournitures, collectes de fonds…) pour des associations à but non lucratif œuvrant pour la défense des droits humains (LGBTQia+, réfugié·e·s, santé, QTPoC, travailleur·euse·s du sexe, peuples indigènes et marginalisés du monde entier) et non-humains (animaux, forêts, réserves naturelles, climat…).
Tous les gains collectés lors des concerts et autres ventes (toujours à prix libre) iront de manière aléatoire ou choisie à ces 67 organisations.
Aussi vous pouvez les aider dès maintenant en suivant ces liens ou en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Écrivez à artemisia-iv(a)riseup.net pour soumettre d’autres organismes qui ne figureraient pas dans cette liste

Donner au hasard

Women Make Music

Agir pour l’Environnement

Survival International

Amazon Watch

Amazon Conservation Team

Amazon Conservation Association

Borneo Orangutan Survival

Women’s Voices For the Earth

Le Planning Familial

Féministes Révolutionnaires

Women’s Environnemental Network

Queer Nature

OMID

Collectif Intersexes et Allié.e.s – OII France

Acceptess-T

Ardhis – Association pour la défense des droits des personnes LGBTQI+ à l’immigration et au séjour

Trans Women of Color Collective

Rest for Resistance

Strass – Syndicat du Travail Sexuel

Women in Music

International Alliance For Women In Music

Women Make Music

Association pour la Protection des Animaux Sauvages

Tribal Link Foundation

Sauvons la Forêt

Climate Foundation

Africa Heartwood Project

DAKIE

Envol Vert

Zéro Déforestation

Agence des Nations Unies pour les Réfugiés

Donate4Refugees

Plateforme des Soutiens aux Migrant·e·s (PSM)

Help Madagascar

SAWA

Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)

Agir pour l’Environnement

Générations Futures

Zero Waste France

Aides

Faune Alfort

Force of Nature

Choose Love

Nature & Société

Hegaladia

FERUS

FAST

CLE AUTISTE

Gras Politique

Lallab

Les Dévalideuses

Handi Queer

Vietnam Dioxine

Act-Up New-York

Act-Up Paris

Association Francis Hallé pour la forêt primaire

LPO

Refugee Trauma Initiative

Not 1 More

Espace Santé Trans

Outrans

Association Revivre

Utopia56

QTPoC Autonomes

Collectif Archives LGBTQI

MED MIGRATION

Oiseaux Cols Libres (OCL)

Décoloniser les Arts

Un grand merci à Voltae pour son aide sur cette liste

Texte
Contraste